« Orgueil et préjugés » de Jane Austen

Chers amis lecteurs nous vous proposons ici un résumé de l’analyse du club de lecture autour de l’œuvre de J. Austen
« Orgueil et préjugés » (13 juillet 2011)

Bien que se soit un « classique » de la littérature anglaise, cette œuvre n’a pas réussie à fédérer l’ensemble des participants du club.

Les points positifs du bouquin :

– Une lecture accessible, grâce à une écriture claire, drôle, dynamique et plaisante.

– Des personnages secondaires attachants.
Notamment Mme Bennett, parfaite pour un psychanalyste qui a envie de travailler sur un cas d’hystérie.
Mr Bennett également de part son humour et sa vision de la vie.
Et la fameuse intrigue de Lizzy et Wickham !

– Un point de vue sarcastique et humoristique sur les mœurs du XVIIIe siècle. Ce bouquin est une véritable description des affaires matrimoniales et des stratégies amoureuses de l’époque.
J. Austine nous propose de façon très fine une véritable satyre, et une analyse pertinente du milieu bourgeois et de des convenances d’une époque.

– L’auteur nous donne accès à la psychologie de ses personnages. Son œil acéré, presque cruel, quasi anthropologique, nous permet de comprendre les ressorts et les motivations des acteurs de ce roman.

– Un roman précurseur. J. Austen déterre, bien avant l’époque, la question de la condition féminine.
Quel est le rôle de la femme dans la société, dans la famille, dans le couple ?
Comment trouver la voix de l’émancipation et du bonheur, quand la seul solution qui vous est proposée et un mariage arrangé ?
Comment faire fit de la pression sociale, de vivre comme bon nous semble, tout en gardant sa réputation ?
Peut-on trouver quelqu’un quand on n’est pas dans les stéréotypes féminins de son époque ?

– Des questionnements au final restent très actuels, car tout compte fait beaucoup de nos contemporains sont encore dans cette quête.
Il suffit de voir l’essor des sites de rencontres communautaires TRÈS sélectif (type Attractive World)…
Celui de trouver LE partenaire qui sera le plus à la hauteur.
Celui qui « boxe dans la même catégorie » (de physique, intellectuelle, sociale) éventuellement (avec un peu de chance) celle au dessus, mais jamais en dessous
Celui qui nous permettrait d’avoir accès à un niveau de vie que l’on mérite.

Les points négatifs de l’œuvre:

– Un roman pauvre en intrigues, qui ne se fixe que sur l’histoire d’amour d’Elisabeth et Darcy.
Une vision de l’amour peut être un peu trop mièvre, voir niaise qui peut rebuter.
Bref un coté midinette un peu trop prononcé au gout de certains de nos lecteurs.

– Même si il faut remettre l’œuvre dans son contexte, on regrette fortement que J. Austen ne soit pas allé au bout de sa réflexion féministe.
Au final, même si Elisabeth se revendique rebelle, elle est et reste un modèle normatif de la jeune fille de bonne famille de la fin du XVIII. De même pour Darcy qui est tout compte fait l’homme idéal selon les critères typique de l’Angleterre pré victorienne.

– Les personnages rentrent dans le rang et nous offre une « Happy End hollywoodienne »

Il est vraiment dommage qu’au final l’émancipation d’Elisabeth doit passer par ce qui est décrit depuis el début du roman, c’est-à-dire le mariage.

Si il fallait ne retenir qu’un passage:

« Elle est passable, mais pas assez belle pour me tenter, d’ailleurs je ne suis pas homme à prendre soin des délaissées; mais vous perdez votre temps avec moi, vous feriez mieux d’aller jouir des sourires gracieux de votre dame. »

Et vous avez vous lu ce livre?

Qu’en pensez vous ?

Résumé proposé par Lilith

Publicités

Ce que j'en pense ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s