Sortie Transfrontalière : lecture publique à la bibliothèque de Mouscron [Résumé]

Samedi dernier nous avons eu la chance de pouvoir assister à une lecture publique à la bibliothèque de Mouscron . C’est une grande première et une très belle expérience pour le club de lecture L’île aux livres !

Nous étions quelques courageux à aller affronter le froid en territoire belge afin de profiter de cette occasion. Nous avons ainsi eu la chance de pouvoir entendre de larges extraits de tous nouveaux romans qui ont été primés lors du Festival de Chambéry cette année.

Eric Leblanc, comédien à la Virgule, était venu pour l’occasion avec ses élèves de l’ETS afin de nous faire vivre un moment plein de grâce et de poésie.

Ainsi Coralie et Catherine nous ont fait découvrir « Léna » de Virgine Deloffre qui relate de façon réaliste, mais non moins poétique le quotidien sous la Perestroïka, de Léna et de son mari militaire dans l’armée de l’air russe, écrasés par les ambitions de la grande épopée soviétique de la conquête spatiale.

Coralie et Catherine lisant un passage de « Léna »:

Lionel nous a fait voyager à travers 50 ans d’histoire militaire et coloniale française grâce au prix Goncourt 2011.

Avec « L’art français de la guerre  d’Alexis Jenni nous transporte dans les souvenirs de Victorien ancien officier mais nous expose aussi les liens étranges qu’il va tisser avec un jeune marginal à qui il apprend à dessiner. Un roman ample et percutant.

Lionel parcourant « L’Art français de la guerre »:

Place à Elisabeth et Coralie qui nous ont offert l’histoire poignante et tragique de Mitsuko, jeune fille japonaise qui prendra clandestinement la place de son frère au sein de l’élite des pilotes japonais. A travers le récit de cette future kamikaze  Nicole Roland relate dans son roman « Kosaburo, 1945 » le destin sacrifié de toute une génération de jeunes nippons. Elle évoque ainsi avec force et pudeur les liens particulièrement douloureux qui, dans la guerre, unissent la jeunesse à la mort.

Elisabeth nous narrant la tragédie de « Kosaburo, 1945 »

Puis Amandine et André sont venus nous livrer la correspondance d’Hélène. Cette jeune fille n’a jamais connue sa mère, que par le biais d’une coupure de presse illustrée d’une photo. Arrivée à l’âge adulte elle décide d’émettre une petite annonce afin de découvrir son passé.

« Eux sur la photo » est un roman épistolaire d’Hélène Gesterne qui nous livre une réflexion sur les secrets de famille, de la mémoire que fixe la photographie.

Amandine et André levant le voile sur le passé d’Hélène:

L’auteur Sophie Schulze nous livre à travers « Allée 7, rangée 38 » une magnifique fresque de l’Europe du début du XXème siècle.  Les mots de Marie Irène nous transporte alors jusqu’au personnage de Walter au destin anonyme dont la petite histoire va venir se mélanger à la grande et à l’évocation des grands philosophes allemands.Une analyse bouleversante sur la précarité des hommes.

Marie Irène nous emmène à travers l’ « Allée 7, rangée 38 »:

« Juste avant » de Fanny Saintenoy est une histoire de famille. Une histoire de femmes sur 5 générations. Coralie et Catherine font notre les réflexions de Granny et de son arrière petite fille qui la veille sur son lit d’agonie. Un roman pourtant tout en vigueur et plein de drôlerie franche.

Enfin Camille nous a mis dans l’oreille les mots de Raphaëlle Riol et de son livre « Comme elle vient ».

Elle porte ici un regard malin, juste et d’ironique sur la vie de Mona, adolescente assez mature pour son âge, dont la mère est partie du jour au lendemain en « vacances » loin du nid famille.  On voit comment sa famille va se reconstruire au fur et à mesure des mois autour de cette absence, de cet abandon.

Camille nous racontant la vie de Mona dans « Comme elle vient »:

Cette escapade transfrontalière, a été pour ma part une expérience très forte.

Les mots magnifiques de tous ces auteurs alliés à la vie insufflée par les élèves de l’ETS m’ont véritablement transporter ailleurs.

Franchement j’avais un gros doute sur ma concentration et mon écoute lors de la séance et c’est avec beaucoup de plaisir que je me suis laissé guidée l’espace de 2 heures. J’ai trouvé que les mots ont résonné très fort en moi, peut être plus fort quand que je lis un roman seule à la maison. C’était vraiment particulier et émouvant. Un très beau voyage !

Si j’avais eu la possibilité de repartir avec des livres, je pense que mon choix se serait porté sur:

« Eux sur la photo » car j’aime beaucoup les romans épistolaires et « Comme elle vient » pour le côté ironique du personnage principal.

Bref une très belle sortie qui sera surement reproposée l’année prochaine.

Un grand merci donc à la Bibliothèque de Mouscron

http://www.bibliothèque-mouscron.be

Merci également aux élèves de l’ETS et à Eric Leblanc

(pour en savoir plus sur l’ETS :http:///saison-en-cours/ateliers/index.htm)

Résumé proposé par Lilith

Photos par Vincent U. merci à toi Kydo ! 

Publicités

Ce que j'en pense ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s