Image

Les rencontres thématiques #2 [Résumé]

Résumé de la deuxième Rencontre Thématique du club de lecture (le 14/06/14 autour du thème « Faites découvrir vos incontournables »

Tout le monde avait sorti son t-shirt rouge du placard samedi dernier, afin de porter haut la couleur de la passion de la littérature. Nous nous sommes retrouvés en petit comité au Café de Paris de Lille et nous avons longuement profité de la terrasse puisque nous avons discuté amour du livre pendant 2h30.

Le programme de cette séance était simple. Nous avons profité de ce rendez vous pour parler un peu de notre première rencontre et de faire le bilan des lectures et des chroniques qui en découlent . Pour les curieux que ça intéresse, un petit point sur nos livres voyageurs sera proposé la semaine prochaine.
Puis nous avons fait découvrir les livres qui ont changé un peu (ou beaucoup) notre regard sur la littérature. Lecture chouchous, livres engagés , romans révélations/révélateurs, sagas dont on ne peut plus se détacher, addiction aux mangas, …Nous avons chacun notre tour exposé les raisons qui nous font adorer un auteur, les raisons pour lesquelles on a développé un lien profond avec tel ou tel personnage de roman, les raisons pour lesquelles on porte sur l’oeuvre un regard admiratif.

incontournables 2

Pour respecter le principe de découverte des Rencontres Thématiques, aucun livre n’a été soumis au vote . Chacun d’entre nous pourra piocher dans la liste ci dessous pour découvrir les livres incontournables de chacun. N’oubliez pas que la dynamique du groupe et du club repose sur l’assiduité et la curiosité de chacun ! A nous lecteurs d’aller à la rencontre de l’univers de l’autre et de faire partager cette expérience par le biais de chroniques et d’articles.

Liste des livres présentés:

« Nana » d’Emile Zola, aux éditions Folio, 5€32 , 500 pages, proposé par Lilith.
Un des roman phare de la saga des Rougon-Macquart, ou Zola utilise tout son talent pour raconter les dessous de la prostitution féminine du Paris de l’époque. On retrouve son idée principale de « tares » transmis de génération en génération au travers de la destiné tragique de Nana, cocotte que le tout Paris s’arrachera avant de la renvoyer dans le caniveau dont elle est issue.
Un roman fort, engagé et un style magnifique.
« Nana » a fait l’objet d’adaptation théâtrales

« Au dessus du volcan » de Malcom Lowry, aux éditions Folio, 8€93, 635 pages, présenté par Ptyx.
« Au dessus du volcan » c’est le roman maudit d’un écrivain écorché vif. Lowry est en effet un très grand auteur britannique du XXème siècle et « Au dessus du volcan » est son oeuvre majeur. En effet l’auteur mettra plus de dix ans à l’écrire, car la manuscrit a d’abord été perdu, la deuxième réécriture a fini brûlée dans un incendie et l’auteur a dû batailler ferme auprès de son éditeur pour que le texte sont imprimés selon sa volonté.
« Au dessus du volcan » est un roman dense passionnant et exigent qui met en valeur la force de l’amour et du destin tout en évoquant la beauté du Mexique.

« L’aiguille creuse » de Maurice Leblanc, aux éditions Le livre de poche, 3€90, 192 pages, proposé par Dawn.
Les aventures d’Arsène Lupin c’est un tout, c’est une ambiance, c’est un personnage chouchou, c’est une lecture qui fait du bien.On aime Maurice Lebalnc pour ses intrigues, ses énigmes, la cocasserie d’Arsène.
Une mention spécial a ce volume en particulier qui fait découvrir le magnifique décor d’Etretat.

« Le combat ordinaire » de Manu Larcenet, aux édition Dargeaut, 13€29, 54 pages, proposé par Pifou
Le dessinateur de BD, Manu Larcenet, nous donne à lire une belle histoire avec des vraies morceaux de vie dedans. La vie de Marco, un trentenaire ordinaire conforté à des problèmes d’aujourd’hui: lassitude au travail, maladie de son père vieillissant, la difficulté de construire un couple, les péripéties de son chat Adolf, réincarnation féline du dictateur,la montée du FN en 2002… Surement une de ses BD les plus touchantes et les plus auto-biographiques.
Saga en 3 tomes

« Le carnet d’or » de Doris Lessing, aux éditions Le livre de poche, 8€74, 763 pages, proposé par Maureen.
« Le carnet d’or » raconte la difficile émancipation d’une femme divorcée à la fin des années 50. Pour garder pied et témoigner des sa vie elle entreprend d’écrire en parallèle, des épisodes de sa vie dans des carnets de couleurs différentes. C’est le cinquième, couleur d’or, qui sera la clé de sa guérison et de sa renaissance.
Le Carnet d’or est le portrait puissant d’une femme en quête de sa propre identité, personnelle et politique.
Doris Lessing a été élue Prix Nobel de littérature en 2007

« La maison aux pignons verts », de Lucy Maud Montgomery, aux éditions Quebec Amérique, 13€78, 374 pages, proposé par Cassi.
Monument de la littérature canadienne, « La maison aux pignons verts » est un roman à découvrir pour la beauté des paysages de l’île du prince Edouard et pour la « bourrasque » Anne Shirley, Anne avec un E.
Beau, frais, plein de vitalité et d’enthousiasme, un incontournable du roman jeunesse.
L’oeuvre est une institution au Japon, puisque l’oeuvre est travaillée obligatoirement en classe et cela depuis des années.

« Monster, vol.1 » de Naoki Urasawa, aux éditions Kana,15€11, 426 pages (refonte du tome 1 et 2).
Urasawa est un mangaka mondialement reconnu pour son travail notamment sur la série « Pluto » et « Billy Bat ».
Tenma est un jeune homme a qui tout sourit, prodigue du bistouri, il est appelé à une grande carrière et est fiancé à la fille du directeur de la clinique  de Düsseldorf où il travaille. Un soir, tout va basculer. Il voit arriver dans son service deux patients dont le pronostic vital est engagé. Le maire de la ville et un jeune garçon . Allant contre l’ordre de son futur beau père, Tenma décide de sauver cet enfant, rescapé avec sa sœur du massacre sauvage de sa famille.
L’adaptation télé est un beau clin d’œil; A regarder un dimanche sous la couette.

Des années plus tard, alors qu’il a tout perdu (réputation, poste, petite amie) il découvre que le garçon qu’il a sauvé cette nuit là n’est autre que « Monster », un tueur en série particulièrement cruel et violant. Injustement impliqué dans les meurtres, Tenma va devoir partir à la recherche du monstre qu’il a involontairement laissé en vie.

Manga en 18 tomes et adapté en animé.

« Ulysse » de James Joyce,aux édition Folio, 12€16, 1664 pages, présenté par Ptyx.
Dans ce pilier de la littérature du XXème siècle Joyce tente une réécriture symbolique de l’Odyssée d’Homère.
On suit les pérégrinations, sur une seule journée, de Leopold Bloom, à travers le Dublin du début du XXème siècle. On s’immisce alors directement dans le quotidien du personnage. En effet Joyce expérimente, entre autre, la technique du « flux de conscience » qui donne au lecteur l’accès direct aux réflexions personnelles de Bloom (art, sexe situation de l’Irlande…).
Ulysse est un monument, ardu et exigent, mais plein de poésie et en prise avec la société dublinoise de l’époque.
Tous les ans, le 16 juin à Dublin, on fête le Bloomsday qui a pour objet de célébrer la vie de James Joyce. Les admirateurs enfilent des habits d’époque, et parcourent la ville en citant des passages de l’œuvre.

« PS I Love you » de Cecilia Ahren, aux éditions J’ai Lu, 7€41, 416 pages, présenté par Dawn.
Holly va devoir affronter la perte de son mari. A seulement 30 ans elle se retrouve seule et démunie. Son mari se sachant condamné décide de l’aider à affronter son deuil, par le biais de lettres qui lui fait parvenir après son décès.
Une belle leçon de vie, pour apprendre à reconstruire quand il ne reste plus rien. Un roman optimiste, sans pathos avec un vrai justesse des sentiments.
A notre l’adaptation au cinéma est une vraie catastrophe, a éviter autant que faire ce peut.

« Black Sad, tome 1: Quelque part entre les ombres » de Diaz Canales et Guarnido,aux éditions Dargaud, 13€29, 48 pages, présenté par Pifou.
En ouvrant cette BD, on rentre tout de suite dans l’ambiance des polars des années 50. Notre héros John Blacksad est un privé qui se balade, désabusé dans les bas bonds de l’Amérique avec un trench et une clope au bec. On découvre avec lui l’envers de la médaille, les paumés que l’ American dream a laissé derrière lui. L’intrigue est profonde, le dessin est magnifique. Le choix des auteurs d’utiliser l’anthropomorphisme prend tout son sens quand on voit la beauté des personnages.
Série de 5 tomes.

« Fondation » d’Isaac Asimov, aux éditions Folio, 5,89€, 416 pages, présenté par Maureen.
Les experts sont unanimes, la civilisation tel qu’on la connait va bientôt s’effondrer pour faire place à 30 000 ans de barbarie. Ne pouvant rien faire pour changer cet état de fait, on met en place la « fondation » dont le rôle sera d’écourter cette période sombre en collectant et en mettant à l’abris tous les savoirs de l’humanité. Un classique de la Science Fiction.
« Fondation » est le premier volet d’un cycle de 5 romans.

« Dracula » de Bram Stoker, aux éditions J’ai lu , 4€47, 680 pages, présenté par Cassi.
Un grand classique, base de la mythologie du plus célèbre vampire. Il est intéressant que Brams Stoker avait choisi de traiter le sujet par le biais du roman épistolaire.
Oubliez les vampires qui scintillent au soleil et revenez à la vraie nature du plus terrible de tous !

« XXX Holic, Vol 1 » de Clamp, aux édition Pika 8€49, 180 pages, présenté par Lilith.
Watanuki est un élève de lycée, comme on en croise à tous les coins de rue à Tokyo. Sauf qu’il est médium et qu’il est véritablement poursuivi par les esprits qui lui pourrissent la vie. Pour s’en débarrasser il va rentrer dans la boutique de Yoko. Yoko est une très puissante sorcière, réputée pour pouvoir créer des ponts à travers les différents univers. Elle accepte de réaliser le souhait de Watanuki. Mais tout à un prix et notre héro va devoir devenir le majordome de la boutique pour rembourser sa dette. Il va vite se rendre compte que sa rencontre avec Yoko n’est pas le fruit du hasard et qu’il est là pour apprendre d’elle.

 » Le cycle des Princes d’Ambre, tome 1, Les neufs Princes d’Ambre » de Roger Zelazny, aux éditions Folio, 6€46, 251 pages, présenté par Ptyx.
Après un accident, Carl Corey, se réveille complètement amnésique. S’échappant de l’hôpital, il  part à la recherche de son passé. Au fur et à mesure de ses rencontres, il se remémore ce qu’il est réellement : Corwin, prince d’Ambre, le seul monde réel dont la Terre n’est qu’un reflet. Or son père a disparu, le trône d’Ambre est donc vacant. C’est le début d’une lutte fratricide pour le pouvoir, et Corwin compte bien la remporter !
Une saga jeunesse de 2 séries de 5 romans, à dévorer de toute urgence.

« Les trois mousquetaires » d’Alexandre Dumas, aux éditions livres de poche, 4€85, 888 pages, présenté par Dawn
Vous avez envie d’apprendre l’histoire de France sans suer d’ennui ? Facile ouvrez tout de suite ce classique de la littérature français. On y retrouve tout le panache et l’ingéniosité de Dumas. Un livre de cape et d’épée incontournable et indétrônable, plein de suspenses de rebondissements. Suivez les aventures trépidantes des plus célèbres et des plus attachants des mousquetaires à travers cette épopée et ces suites « Vingt ans après » et « Le vicomte de Bragelonne ».
On ne compte plus les adaptations ciné et télé !

« Space Brother, tome 1 » de Chûya Koyama, aux éditions Pika, 7€65, 224 pages, présenté par Maureen..
Ce manga est une pépite à plus d’un titre.Dessin parfait et précis, personnages attachants, et surtout validé par le CNES, l’agence française de l’espace !
Pour toutes les passionnés des étoiles et pour les futurs astronautes c’est la référence absolue, car on peut y suivre tous les étapes de sélections des héros de la conquête spaciales, à travers le destin de deux frères Mutta et Hibito qui se sont juré d’aller sur la lune.
Manga en 23 tomes, adapté en série télévisée.

« A la croisée des mondes, tome 1, Les royaumes du Nord », de Philip Pullman, aux éditions Folio, 8€25, 500 pages, présenté par Cassi.
Lyra est une jeune sauvageonne qui vit au jour le jour dans la fameuse Université d’un Oxford qui ne ressemble pas vraiment à celui qu’on connait. Sa curiosité naturelle et son coté rebelle vont très rapidement la mettre en danger et elle devra fuir sa ville natale afin de retrouver son meilleur ami et d’autres enfants de la cité, et résoudre le mystère des ses origines.
Dans cette quête elle sera entourée de son deamon (parcelle de l’âme matérialisée sous forme animale), d’une sorcière et d’un ours en armure.
Une fabuleuse trilogie jeunesse qu’il faut avoir lu au moins une fois. Par contre vous avez le droit de brûler l’adaptation cinéma !

« Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil » de Haruki Murakami, aux éditions 10/18, 7€13, 259 pages, présenté par Lilith.
Hajime est un homme accompli, père de famille et heureux propriétaire d’un club de jazz de Tokyo. Lorsqu’un beau jour, son amour d’enfance, Shimamoto-san, surgit dans son bar. Les retrouvailles avec cette femme insaisissable, qui n’apparaît que les jours de pluie, plongent Hajime dans l’abîme d’une quête obsédante, contre la course du temps et des sentiments…
Toute la subtilité et évanescence de la littérature japonaise .

Bref vous l’aurez compris, une séance dense et passionnante. Un vrai plaisir d’écouter les livrophages parler avec leur cœur (enfin encore plus que d’habitude quoi !!!); Merci à tous pour ce beau moment de partage.
Le thème et la date de la prochaine Rencontre Thématique seront décidé lors de notre Rendez Vous mensuel de Mercredi.

D’ici là mangez des livres ^^.

Publicités

4 réflexions sur “Les rencontres thématiques #2 [Résumé]

  1. adeline dit :

    Merci pour ce compte-rendu! cela permet de piocher de belles idées et de ne rien rater quand on n’a pas pu venir.

Ce que j'en pense ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s