Image

« La princesse des Glaces » de Camilla Läckberg

Résumé de la 37ème lecture commune de « La princesse des glaces », 16/10/2014

Résumé du livre :

Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point, et sur beaucoup d’autres, l’inspecteur Patrik Hedstrôm, amoureux transi, la rejoint. Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société
provinciale qu’elle croyait bien connaître, des secrets détestables. Bientôt, on retrouve le corps d’un peintre clochard, encore une mise en scène de suicide… La Princesse des glaces signe l’entrée spectaculaire sur la scène du polar international d’Erica Falck, enquêtrice au foyer dont les aventures mêlent le frisson du suspense à l’humour et l’émotion de la comédie de moeurs. Ce premier opus très remarqué a reçu le grand prix de Littérature policière 2008 et le prix Polar international 2008.

La princesse de glace de camilla lackberg

Quelques mots sur le livre :

La Princesse des glaces (titre original : Isprinsessan) est un roman policier de Camilla Läckberg, publié en Suède en 2003. Il a obtenu le grand prix de littérature policière et le prix polar international en 2008.
La série compte à ce jour 8 tomes : La Princesse des glaces, Le Prédicateur, Le Tailleur de pierre, L’Oiseau de mauvais augure, L’Enfant allemand, La Sirène, Le Gardien de phare, La Faiseuse d’anges.

L’avis du club de lecture :

Le club de lecture L’île aux livres a découvert pour sa 37ème lecture commune, la reine du polars Suédois : Camilla Läckberg avec le premier tome de sa saga populaire : La princesse des glaces.

Commençons tout d’abord par aborder la partie enquête de ce roman, car après tout c’est un polar et c’est la partie la plus importante dans les livres du genre.
Globalement, les membres se sont accordés à dire que l’investigation était prenante et que le suspens était bien là, malgré le fait que certains lecteurs aient pu la fin assez téléphonée.


Le gros point positif est la crédibilité de l’enquête.
Le fait qu’elle mette plusieurs semaines à être résolue, contribue à sa véracité .
Nos lecteurs ont apprécié le fait qu’ Erica reste écrivain.
Car oui dans la réalité quelqu’un qui
n’a pas les accréditations, ni les moyens et encore moins la légitimité ne peut pas interagir dans une l’enquête, encore plus une enquête criminelle.
Erica n’est pas une héroïne à se mettre dans le pétrin, à risquer sa vie et se faire sauver in extrémiste des mains du tueur.
Bien que cherchant de son côté, elle ne peut que donner les informations à l’inspecteur Patrick Hedstrôm, afin qu’il puisse mener l’investigation à bien. Ce côté très réaliste des enquêtes policières a beaucoup séduit !

Si l’enquête et les actions des personnages vis-à-vis de celle-ci ont séduit, les personnages en eux-même ont divisé nos lecteurs.
Le groupe s’accorde à dire que le personnage d’Erika a beaucoup de similarités avec Bridget Jones (notamment le passage avec la culotte gainante) et c’est justement ce côté un peu cliché de la jeune fille qui veut plaire, être jolie et mince pour séduire l’homme qui lui plait (en l’occurrence Patrick) qui a agacé certains et plu à d’autres.
Il a même été mentionné qu’Erika donnait une image d’une personne froide et antipathique car elle n’hésite pas à écrire un livre sur la mort d’une personne qui a un jour été sa meilleure amie. Si bien qu’une partie du club a trouvé ce personnage cliché et d’autres très réaliste.
Et ce point de vue se retrouve sur chaque personnage principal ou secondaire de l’œuvre.
Si une moitié des personnes rassemblées ont trouvé que tous les personnages étaient excessifs, très stéréotypés, la seconde moitié les as trouvé au contraire très réalistes et proche de ce que pourrait être la population d’un petit village de Suède.

Cette scission se retrouve aussi au niveau de la romance, si d’aucun ont aimé suivre la relation d’Erika et Patrick, d’autres ont trouvé ces passages inutiles et ennuyeux. Toutefois, après discussion, le groupe s’est accordé pour dire que c’était (un mal) nécessaire pour la suite de la saga afin d’expliquer l’origine de ce tandem de choc qui va réaliser de nombreuses investigations.
Une fois encore les membres du club ont été divisé. Si plusieurs ont dit qu’ils continueraient la saga, les autres ont au moins la satisfaction d’avoir découvert une auteur internationale avec sa saga la plus célèbre.

Enfin le style d’écriture en a séduit plus d’un : l’immersion dans ce pays, la découverte de la Suède ainsi que la sensation du froid glacial que le lecteur peut ressentir en tournant les pages. Toutefois, certains ont relevé qu’ils auraient apprécié plus de descriptions du pays et des décors et que le tout manquait de détails.

Si il fallait ne garder qu’un passage:

La haine, la jalousie, l’avidité et la vengeance, tout était enfoui sous un seul grand couvercle produit par le « qu’en-dira-t-on ? ». Toute la vilenie, la petitesse et la méchanceté fermentaient en toute quiétude sous une façade qui se devait d’être toujours impeccable.

Pour conclure:

Une découverte d’une auteure internationale qui réussi à emporter le coeur d’un bon nombre de nos lecteurs. Les passionnées de thrillers scandinaves y trouveront leur compte. Mais si vous aimé , les romans traiter un peu plus finement, passer votre chemin .

Envie d’autres avis :

Même les sorcières lisent

La tête dans les étoiles

Publicités

Ce que j'en pense ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s