État

Résumé de la 55ème réunion du club de lecture

Résumé de la 55ème rencontre du club de lecture Lille aux livres

du mardi 30 août 2016 !

 

Pour cette réunion du mois d’août nous étions 15 à nous retrouver à la librairie Les Quatre Chemins !

 

1/ Présentation des livres :

Le chardonneret de Danna Tartt
Éditions Pocket, 1296 pages, 11.40€, présenté par Cathy ;

C’est un minuscule tableau de maître. Un oiseau fascinant. Inestimable.
La raison pour laquelle Theo Decker, 13 ans, s’est retrouvé en possession de ce chef-d’œuvre de l’art flamand est une longue histoire… Un hasard qui, huit ans après ce jour tragique de pluie et de cendres à New York, l’obsède toujours autant. Des salons huppés de Manhattan aux bas-fonds mafieux d’Amsterdam ou de Las Vegas, Le Chardonneret surveille l’effroyable descente aux enfers de Theo et préside à son étrange destin…

Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski
Éditions Folio, 992 pages, 12.50€ présenté par Patrick ;

Au bout de dix heures de combat, quand j’ai vu la flotte du Chah flamber d’un bout à l’autre de l’horizon, je me suis dit : «Benvenuto, mon fagor, t’as encore tiré tes os d’un rude merdier». Sous le commandement de mon patron, le podestat Leonide Ducatore, les galères de la République de Ciudalia venaient d’écraser les escadres du Sublime Souverain de Ressine. La victoire était arrachée, et je croyais que le gros de la tourmente était passé. Je me gourais sévère. Gagner une guerre, c’est bien joli, mais quand il faut partager le butin entre les vainqueurs, et quand ces triomphateurs sont des nobles pourris d’orgueil et d’ambition, le coup de grâce infligé à l’ennemi n’est qu’un amuse-gueule. C’est la curée qui commence. On en vient à regretter les bonnes vieilles batailles rangées et les tueries codifiées selon l’art militaire. Désormais, pour rafler le pactole, c’est au sein de la famille qu’on sort les couteaux. Et il se trouve que les couteaux, justement, c’est plutôt mon rayon…

– Je suis Pilgrim de Terry Hayes
Éditions Le Livre de Poche, 912 pages, 8.90€ présenté par Véronique ;

Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un père décapité en public sous le soleil cuisant d Arabie Saoudite. Un chercheur torturé devant un laboratoire syrien ultrasecret. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l’humanité. Et en fil rouge, reliant ces événements, un homme répondant au nom de Pilgrim. Pilgrim est le nom de code d un individu qui n existe pas officiellement. Il a autrefois dirigé une unité d élite des Services secrets américains. Avant de se retirer dans l anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d agent secret va bientôt le rattraper…
Un thriller d espionnage exceptionnel, mélange de Homeland et de la trilogie Jason Bourne. Attention frissons garantis.

 

Léviatemps de Maxime Chattam
Éditions Pocket, 576 pages, 8.50€, présenté par Sylou ;

Paris, 1900. L’Exposition universelle bat son plein. Mais loin des artères lumineuses, au cœur de la ville, c’est un sang noir qui bat au diapason. Et coule inexorablement, au rythme des crimes commis par un tueur… diabolique.
Plusieurs filles de joie, déjà, en ont été victimes. Choqué par l’immobilisme de la police, l’écrivain Guy de Timée arpente les rues sordides, et même les égouts, dans sa traque insensée du monstre. Chaque minute compte… et tue.

Le roman de la momie de Theophile Gautier
Éditions 84, 157 pages, 2€ présenté par Betty;

Non loin du Nil, dans la vallée des Rois, un jeune lord anglais et un égyptologue allemand découvrent un tombeau inviolé. Ils y trouvent la momie d’une jeune reine, merveilleusement conservée et d’une beauté saisissante. A ses côtés, un papyrus raconte l’histoire de cette jeune fille et de ses amours, au temps de Pharaon. Ce récit trouble à jamais le jeune lord Evendale. Publié en feuilleton à partir de 1857. Le Roman de la momie reconstitue, dans la veine orientalisante de l’époque, la splendeur de la civilisation du Nil et les aventures du peuple hébreu.

Stalker de Arkadi et Boris Strougatski
Éditions Folio, 320 pages, 7.70€, présenté par Nicolas;

Des Visiteurs sont venus sur Terre. Sortis d’on ne sait où, ils sont repartis sans crier gare. Dans la Zone qu’ils ont occupée sans jamais interagir avec les hommes, ils ont abandonné des objets de toutes sortes. Objets-pièges. Objets-bombes. Objets-miracles. Objets que les stalkers viennent piller au péril de leur vie, comme une bande de fourmis coloniserait, sans rien y comprendre, les détritus abandonnés par des pique-niqueurs au bord d’un chemin. Adapté au cinéma en 1979 par Andreï Tarkovski, Stalker ou Pique-nique au bord du chemin est le chef-d’oeuvre des frères Strougatski. Un roman qui a eu un tel impact sur le XXe siècle, que c’est sous le surnom de stalkers qu’on connaît désormais les hommes et les femmes qui ont étouffé le coeur du réacteur en fusion de Tchernobyl, entre le 26 avril et le 16 mai 1986.

Anne… La maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery
Éditions Leduc.s, 480 pages, 14.90€, présenté par Cassiopée ;

Sur le quai de la gare, Matthew attend l’orphelin qui les aidera, sa sœur Marilla et lui, sur leur ferme. Mais c’est une rouquine aux yeux pétillants qui se présente… Extrêmement attachante, Anne va rapidement séduire son entourage par son courage, sa détermination et sa débrouillardise.
S’amuser de la magie des mots, rire de ses propres défauts (ah, ces cheveux roux !), s’émerveiller face à la nature… Voici un roman feelgood inoubliable, plein de malice.

–  Gourmandise de Muriel Barbery
Éditions Folio, 176 pages, 6.50€, présenté par Oscar ;

C’est un vieil homme qui s’éteint, péniblement alité. Pas n’importe quel homme, mais le plus grand critique gastronomique du monde, qui est parvenu à hausser un art mineur au rang des plus prestigieux, a fait et défait des réputations. Après quelques décennies de boustifailles, d’agapes, « des flots de vin, d’alcools en tout genre, après une vie dans le beurre, la crème, la sauce, la friture, l’excès à toute heure », le vieil homme tire sa révérence, rend son tablier, sa plume. Ce n’est rien, sinon qu’in extremis « une seule chose importe » : le souvenir d’une saveur, « vérité première et ultime de toute une vie ». Quelque chose qui lui échappe. Quelque chose d’originel et de merveilleux. Une saveur oubliée, nichée au fond de la mémoire. Il cherche et il ne trouve pas.
La quête de cette saveur, qui pourrait bien être une gourmandise, tout au bout de la vie, est l’occasion de retracer pour le vieil homme l’itinéraire d’une existence vouée à la gastronomie. Un itinéraire tantôt dessiné dans la complaisance ou l’humilité tardive, tantôt redessiné sans concession par les proches de ce pape de la cuisine, les uns après les autres, et toujours à la première personne. Roman à plusieurs voix donc, en une langue parfumée et savoureuse, brossant le portrait d’un homme et le bilan complexe d’une vie à la fois faite de générosité et d’égoïsme. Pour un premier roman, Muriel Barbery réussit là un coup de maître.

Mr Gwyn de Alessandro Baricco
Éditions Folio, 224 pages, 7.10€, présenté par Ben ;

– Je crois que j’aimerais être copiste. – Cela consiste à copier des choses, non ? – Probablement. – Mais pas des actes notariés ou des chiffres, je vous prie. – J’essaierai d’éviter. – Essayez de voir si vous ne pouvez pas par exemple copier les gens. – Oui.- Tels qu’ils sont. – Oui. – Vous y arriverez très bien. Qu’est-ce qu’un artiste ? Alessandro Baricco nous invite à suivre le parcours de Mr Gwyn, entre badinage et aventures cocasses. Un roman intrigant et brillant.

A silent Voice de OIMA Yoshitoki – OHIMA Yoshitoki
Éditions Ki-oon, 208 pages, 6.60€, présenté par Marie ;

Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule.
Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.
Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable…

Le bal des Louves de Mireille Calmel
Éditions Pocket, 352 pages, 6.95€, présenté par Anne ;

Décembre 1500. Au pied des remparts du château de Montguerlhe, gît une jeune fille. Parce qu’elle était trop belle et qu’elle s’est refusée à lui, le seigneur François de Chazeron a fait pendre son mari, l’a violée, battue, marquée au fer rouge. Puis il l’a fait jeter aux loups.
Mais les loups ne la toucheront pas. Elle est des leurs.
Cachée dans la forêt, à la tête de sa meute, Isabeau n’a qu’un seul mot à l’esprit : vengeance !

Sera à lire pour la prochaine rencontre :

Les pierres sauvages de Fernand Pouillon
Éditions Point, 271 pages, 7.30€, présenté par Anneso ;

 

pierres_sauvages

Dans les murs de l’abbaye du Thoronet vibrent à jamais le génie et la foi. Un moine bâtisseur construisit, au XIle siècle, ce chef-d’œuvre cistercien. Son journal de bord raconte les difficultés techniques infinies, la faiblesse et le courage des hommes, et aussi les doutes qui l’assaillent. Il partage ses angoisses, ses réflexions, et s’émerveille de la rencontre scellée entre l’art et Dieu.

La prochaine réunion :

La prochaine réunion aura lieu la semaine du 26 au 30 septembre 2016. Merci de donner vos disponibilités sur le doodle suivant : ICI.

Vous pouvez retrouver le fonctionnement du club de lecture : ICI. (Menu de gauche « FAQ »). N’hésitez pas à nous contacter via le blog ou la page facebook si vous avez des questions.

À bientôt  !

Résumé par Cassiopée

Publicités

Ce que j'en pense ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s