Sortie Ciné #1 « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » [Retour sur]

Dans les plaines du Grand Nord Lillois réside une colonie de mammifères très étrange.
Composée de jeunes individus très disparates (mâles célibataires, femelles indépendantes, couples d’inséparables, personnages non encore identifiés ), ce groupe se compose de 15 à 20 livrophages, faisant partie d’une seule et même meute que les chercheurs ont baptisé le club de lecture « L’île aux livres ».
Complètements indépendants les uns des autres, chacun vaque quotidiennement à ses occupations, sans trop s’occuper des autres membres du groupe.

Toutefois les scientifiques ont pu repérer chez cette espèce très rare, des regroupements de livrophages à dates relativement rapprochées. Certains spécialistes tentent de mettre en parallèle ces rencontres avec le cycle de la lune, d’autres pensent que les individus suivent tout simplement le mouvement des saisons. Aucune certitude n’a pu encore établie à ce sujet.
Cependant tous ont pu effectivement relever que chaque rencontre se déroule sous une forme de partage de connaissances et d’envies, à la limite de la symbiose, qui finit obligatoirement par une orgie de livres.

Néanmoins cette espèce étrange n’a pas encore finit de livrer tous ses secrets.
En effet à la grande surprise de la communauté scientifique, les livrophages se sont rendus dernièrement dans un endroit tout à fait insolite. La meute que les chercheurs suivent se rendant quasi uniquement dans des cafés, ou des librairies, ces derniers ont été interloqués de les voir se diriger vers un cinéma !

Recherche faite, il s’avère que ce comportement à première vu intrigant, s’explique de façon rationnel.
En effet il y a peu, un des rendez vous des livrophages était à la gloire d’une de leurs Idoles Jonas Jonasson. Il apparaît même que son roman « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » ait fait l’objet d’une étude approfondie.

D’après du compte rendu scientifique, ce livre a été particulièrement apprécié des individus étudiés :
Article du magazine Géo à ce sujet disponible ICI CLIC CLIC

Ainsi nos zoologues ont-ils pu observer de près cet échantillon de livrophages tranquillement installé dans une salle de cinéma, en train de savourer un bon film.
Une image exceptionnelle !

Observez comment ces livrophages sont heureux et épanouis en dehors de leur habitat classique.

Selon les observations des scientifiques sur place, il semble que notre groupe de livrophages à particulièrement apprécié cette sortie.
Chose rare pour le souligner, l’adaptation était de bonne facture et en version originale.
Bien que nos individus ne soient pas habitués au suédois, ils ont aimé le fait que cette version respecte le multi-linguisme du livre.
Nos livrophages ont retrouvé un Allan tel qu’ils l’avaient imaginé, truculent et savoureux, même si l’effet de vieillissement n’était pas  forcément dès plus réussi.

L’intrigue en elle même est plutôt bien préservée. On retrouve les allers et retours entre les souvenirs d’Allan et sa vie actuelle. Les grands rebondissements du roman sont présents, à quelques petites exceptions faites. Dommage par exemple que les personnages de Benny ou du Policier ne soient pas aussi bien exploités que dans le livre …
Comme dans l’oeuvre d’origine, nos cinéphiles d’un jour ont aimé les clins d’oeil à la petite et à la grande histoire. Mention spéciale à l’acteur qui joue le rôle de Staline, plus vrai que nature.

C’est un film rythmé, fidèle à la loufoquerie du livre. La touche d’humour surréaliste est bien palpable, sans pour autant en faire trop. Le détachement d’Allan par rapport aux situations ubuesques qu’il vit fonctionne aussi bien dans la version papier que dans la version filmée.Toute la subtilité d’une adaptation suédoise, car il y a fort à parier que les américains auraient fortement dévoyé la chose…

Et juste un dernier petit truc qui fait plaisir, celui de voir une belle actrice qui dépasse le 36, standard hollywoodien à la con, interpréter à merveille le rôle de Gunilla. Enfin une comédienne qui mange pour de vrai et qui est magnifique !

Bref il est fort à parier que nous pourrons observer à nouveau ce comportement de la part de nos livrophages, que nous retrouverons surement très bientôt dans une autre salle obscure.
Ce phénomène insolite a été aussi décrit par d’autres chercheurs, reconnus à l’international pour leurs travaux, retrouvez leurs articles :
L’avis de notre experte Coq
Le point de vue de notre cinéphile Anna

Résumé proposé par Lilith

Publicités

2 réflexions sur “Sortie Ciné #1 « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » [Retour sur]

Ce que j'en pense ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s